minuta et arène de fin avril

Mots-clé : mélèze, alpage, crocus, fonte des neiges, printemps
Promenade de la charnière avril-mai  au milieu des pensées minuta qui émaillent l’alpage fleuri de tous côtés et découverte d’une arène de parade de petit coq de bruyère après une montée en forêt où la neige tombée de la nuit a gardé les traces des animaux. (5 kilomètres, deux heures et demie, facile mais peu balisé, moitié hors chemin)

hebergeur image

hebergeur image

hebergeur image

Au début c’est totalement identique à la précédente, hormis complètement déneigé, que les crocus ont disparu et que les mélèzes commencent à reverdir

hebergeur image

Carto IGN modifiée

hebergeur image
hebergeur image

Partout des petites pensées minuta jaunes, ou crèmes, blanches, violettes ou bicolores

hebergeur image

des hélianthèmes nains, des petites gentianes d’un bleu éclatant
hebergeur image

c’est très dur de ne pas marcher dessus, tant il y en a
hebergeur image

hebergeur image

le chemin monte lentement dans le sous-bois de mélèze en même temps que le soleil

hebergeur image

La plupart de ces mélèzes sortent juste de l’hiver
hebergeur image

avec leurs fleurs femelles un peu violettes qui vont donner les pignes de mélèze de l’été à venir
hebergeur image

le chemin est orangé,  tout doux des aiguilles de mélèze de l’automne précédent
hebergeur image

hebergeur image

Au sortir du bois de mélèzes,de nouveau plein de pensées minuta dans l’alpage de la combe, bicolores…
hebergeur image

… ou bien d’un violet plus intense
hebergeur image

Sortie de la combe pour atteindre le plateau du Content fin de la promenade précédente. Surprise ! : Les sommets du Content (au centre) et du Mont Brussière (à droite) sont enneigés. A cette altitude, 1900 m, la pluie d’hier a poudré de cinq centimètres de neige les sommets
hebergeur image

hebergeur image

Malgré cela, la neige n’occupe que les clairières forestières à partir de 1800 m
hebergeur image

 Et le sentier est déneigé, donc on continue
hebergeur image

au petit matin, le renard nous a précédé sur le chemin
hebergeur image

et dans l’autre sens, (de la droite vers la gauche) le Blanchon ou lièvre variable, tout blanc l’hiver a fait deux petits bonds
hebergeur image

hebergeur image

Une biche vient de partir dans la pente sous nos yeux. elle était gîtée sous le mélèze déneigé de gauche. Trop rapide pour que je dégaine l’appareil photo
hebergeur image

 les traces de la biche des arbres en haut à droite vers le milieu bas. Tandis, qu’un Blanchon  a fuit du milieu vers la droite
hebergeur image

les crocus percent la neige de la nuit
hebergeur image

et la soldanelle, ou perce-neige des alpes typique des neiges en train de fondre perce la neige comme son nom l’indique
hebergeur image

hebergeur image

la neige se fait plus abondante au fur et à mesure de la montée et il n’y a plus que des mélèzes avec de vastes clairières
hebergeur image

le col ou la baisse sur la crête est visible au sommet de la montée. Encore un effort !
hebergeur image

Voilà, là-haut la balise marque la baisse. Un point de vue devrait apparaître. Et il sera possible de souffler un peu après la montée dans la neige
hebergeur image

hebergeur image

 Un gros oiseau nous a précédé
hebergeur image

tournant et ratatournant dans cette clairière en lisière
hebergeur image

 piétinant, revenant sur ses pas, il occupe tout l’espace… Bon sang, mais c’est bien sûr : c’est une arène de parade de petit coq de bruyère ou Tétras-lyre !
hebergeur image

hebergeur image

La vue sur les Terres Noires (premier plan), le vallon des granges d’Ars (plan médian d’alpage vert) et le dôme du Barrot (montagnes enneigées d’arrière plan à droite) est impressionnante dans le vent refroidi par la neige qui nous cueille sur la crête

hebergeur image

Il vaut mieux regarder où l’on pose les pieds, car en dessous c’est un véritable toboggan

hebergeur image

Au milieu à gauche, sur la crête, en lisière, l’arène de parade des coqs de bruyère que nous venons de quitter, cheminant sur la crête dans la neige glissante
hebergeur image

hebergeur image

A l’opposé, vers le nord-est, vue sur le vallon du bois des prêtres et les dentelles de rochers dolomitiques orangés dont la base est empâtée par les éboulis vifs gris (à gauche)
hebergeur image

Par delà ces dentelles (premier plan gauche), un coup de zoom montre les éboulis gris au dessus de Vignols, paradis des lâchers de vautour gypaète barbu en réintroduction

hebergeur image

Tandis qu’au Sud-ouest -nous sommes à cheval sur la crête- nous surplombons l’alpage des granges d’Ars

hebergeur image

hebergeur image

Demi-tour, nous revenons par le même chemin, par la crête vers l’arène des Tétras-lyre (tâche blanche milieu gauche)

hebergeur image

le temps de croiser la trace d’un marcassin dans le sous-bois en redescendant

hebergeur image

Le temps de trouver un épicéa littéralement destroyé par un écureuil venu manger les bourgeons mâles ce qui parsème le sol d’extrémités de rameaux

hebergeur image

Puis dans les alpages de voir les premières orchidées-sureau
hebergeur image

 et de retrouver les coucous (primevères) et c’est la voiture au col de la Couillole
hebergeur image

hebergeur image

 


Autres articles

Un commentaire

  1. Marie dit :

    Quelle belle promenade ,c’est vraiment votre paradis .
    J’adore les traces laissées pas les animaux ,toutes les fleurs qui jonchent le sol .
    J’aime particulièrement la fleur femelle du Mélèze ,belles couleurs et jolie forme .
    Et cette vue magnifique .

    je viens de passer un très bon moment ,merci Mariuss .

    marie :-D

Répondre

lavoirsenfrance |
Délicieuse Dédicace, photog... |
ASA BUTTERFIELD LOVE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TheLegend
| Arum Photo
| Modanadia