Crocus d’avril au Content

Mots-clé : mélèze, alpage, crocus, fonte des neiges, printemps
C’est une jolie petite promenade de début avril au milieu des crocus qui émaillent l’alpage qui commence à se déneiger. (3 kilomètres, une heure et demie, facile mais peu balisé, moitié hors chemin)

hebergeur image

hebergeur image

Vue sur la crête de Falcon, et ses granges-bergeries, à partir du point de départ près du réservoir d’eau du Col de la Couillole

hebergeur image

Extrait modifié de CartoIGN  06 Nord
hebergeur image

hebergeur image

En montant sur la Tête d’Arrêt, les premiers crocus de Ligurie apparaissent dans les zones déneigées au pied des mélèzes qui n’ont pas encore leurs aiguilles.

hebergeur image

Surtout des blancs.

hebergeur image

Mais de temps en temps un crocus rose-violet

hebergeur image 

De temps en temps il faut mettre les pieds dans les plaques de neige entre les genévriers nana (nain, en plaque). On reconnait les endroits où la neige vient de fondre, à la couleur brune de l’herbe.
hebergeur image

hebergeur image

Nous nous retournons vers le flanc nord (hubac) enneigé de la Tête d’Arrêt que nous venons de quitter (la montagnette ronde milieu-droit c’est la Frachetta que je vous avais fait explorer à l’automne)

hebergeur image

Nous retrouvons le chemin entre les genévriers nanas qui pénètre dans la forêt de mélèzes

hebergeur image

Dans le sous-bois, le chevreuil s’est frotté ses nouveaux bois qui ont repoussé et sont douloureux au printemps
hebergeur image

Voici l‘adret du Content, plus caillouteux, moins alpage, à l’ouest du bosquet de mélèzes (à gauche) dont nous sortons

hebergeur image

Ces mélèzes qui montrent leurs fleurs violettes, futures pommes de mélèze cet été

hebergeur image

hebergeur image

Petit arrêt dans la montée avant d’attaquer la combe ensoleillée, le chemin filant dans le creux vers la gauche

hebergeur image

le temps d’observer les pinsons du nord qui explorent les derniers névés pour recueillir les graines de mélèze oubliées
hebergeur image

Arrivée au sommet de la combe, sur un plateau, avec au fond le Mounier presque tout enneigé.
hebergeur image

hebergeur image

Nous arrêtons là, à la balise 102, la suite du chemin dans le bois de mélèzes est trop enneigée. Demi-tour. en plus, on n’a pris que quatre pruneaux et il est déjà 11 heures. Gargl !

hebergeur image

Nous redescendons très lentement par la vieille piste d’exploitation forestière qui serpente dans l’alpage
hebergeur image

toute parsemée de flaques de fonte de neige et de crocus
hebergeur image

Et nous quittons bientôt cette piste en vue de la Tête d’Arrêt (neige) pour descendre au milieu des épicéas épars
hebergeur image

hebergeur image

Un régal pour les écureuils

hebergeur image

et les campagnols qui ont tracé leurs galeries en surface sous la neige, mises au jour par la fonte. Le trou à gauche est une cache pleine de foin et de graines
hebergeur image

Les becs croisés des sapins, venus de Sibérie, déchiquètent pommes de pins et d’épicéas avec leur bec en sécateur. A l’envol, c’est une flamme rouge brique orangée qui s’échappe (ici en contre-jour). Nous sommes revenus au point de départ

hebergeur image

hebergeur image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Autres articles

Un commentaire

  1. Marie dit :

    Bonjour Mariuss

    C’est une super balade que vous avez fait au milieu de cette belle nature ,les fleurs , zozio ,.
    Et combien de Km en tout ??
    Très sympa merci .

    marie

Répondre

lavoirsenfrance |
Délicieuse Dédicace, photog... |
ASA BUTTERFIELD LOVE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TheLegend
| Arum Photo
| Modanadia